Baba au rhum

Pour cette nouvelle année, je vous propose une recette de baba au rhum empruntée et réarrangée à partir de la recette de l’Atelier des chefs.
La patisserie, c’est de la chimie. Si votre pate ne ressemble pas à ce que vous aviez prévu, recommencez. Les proportion doivent rester correctes car chaque ingrédient a un role particulier dans la texture et le gout du gateau.

Pour 5 personnes:

Pour le savarin (gateau):
209 g de farine
4 g de sel ( 4 grosses pincées)
13 g de sucre
21 g de levure boulanger fraiche (chez le boulanger) ou 10 g de sèche (au supermarché)
3 oeufs
63 g de beurre doux
4 cl d’eau (=40 ml, pour les fatigués)

Note: pour un nombre de personnes différent, vous pouvez aller sur leur site internet pour avoir les bonnes proportion (de 1 à 12 personnes).
Les oeufs sont souvent indiqués en poids. un jaune fait environs 20 g et un blanc 30 g. Donc un petit oeuf en fait 40 quand un gros peut en faire 70. Le nombre d’oeufs est important car il va déterminer la quantité d’humidité présent dans le gateau.

Sirop:
84 cl d’eau
417 g de sucre en poudre
3 g de poudre à pain d’épice par personne (ou la faire soit meme)
3 cl de rhum brun ( ou plus selon le rhum: gouter le sirop avant de servir pour l’adapter)

Crème:Crème fleurette
21 cl de crème fleurette (crème entière)
4 g sucre glace
Mettez votre crème au frais le temps de la préparation du gateau. La crème fouettée monte mieux avec de la crème, fraiche.

Recette:

Laisser dissoudre la levure dans les 3/4 de l’eau puis dans un autre bol mettre le sel, le sucre et le reste d’eau. Faire attention à ne pas utiliser la même cuillère pour les deux bols car tant que la levure n’est pas dissoute, le contact du sel la tuera et votre gateau ne gonflera pas.

Mettre votre farine dans votre récipient de patisserie et y ajouter la préparation de levure et celle de sel et de sucre. Mixer avec une spatule de type feuille dans l’idéal, sinon votre bon vieux batteur fera l’affaire. Ajouter les oeufs 1 par 1, puis le beurre juste fondu (ne pas le cuire). Si vous possédez un robot, laissez le tourner pendant 7 minutes environ, le temps que la pate soit bien mélangée. Sinon, jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de grumeaux.
Votre pate doit être légèrement collante et élastique (comme montré ici). C’est cette élasticité qui permettra au gateau de ne pas s’émietter dans le sirop.

Beurrer et sucrer votre moule pour ne pas que le gateau colle (le même effet que le beurre-farine, mais meilleur au gout).
Déposer votre préparation dans le moule et laisser gonfler 1h environ (au dessus d’un radiateur ca fonctionne mieux). La quantité de pate peut vous paraitre très petite, mais elle va doubler pendant cette heure-ci, et dépassera les rebords du moule à la cuisson.
Faire chauffer votre four à 180 degrés 15 minutes avant d’enfourner le savarin pour que le four soit bien à température.

Pendant ce temps, vous pouvez faire votre sirop. Mettre à bouillir l’eau avec les ingrédients dedans, mais sans le rhum! et remuez jusqu’à ce que le sucre ai fondu.
Lorsque vous cuisinez, toutes les bonnes odeurs que vous sentez, ce sont des saveurs en moins dans votre assiette. En cuisant, l’alcool perd des aromes. Ajoutez le donc seulement lorsque le sirop a refroidi.
Ne pas laisser réduire, sinon votre sirop sera vraiment trop sucré.

Lorsque votre savarin a bien monté, enfournez le. N’ouvrez plus le four pour pas qu’il ne s’aplatisse. Laissez cuire 20 à 30 minutes. Le couteau doit ressortir de votre préparation, sec.

Laissez le refroidir puis badigeonnez le de sirop.
Pour faire la crème, battre au batteur la crème et le sucre glace, jusqu’à obtenir une préparation qui se tient.

Montez le gateau comme il vous plait: vous pouvez le couper en deux dans l’épaisseur, badigeonner de nouveau de sirop, déposer la crème et refermer, ou apporter le gateau entier, la crème et le sirop afin que chacun réajuste dans son assiette. Souvenez-vous que certains l’aiment trempé, lorsque d’autres le préfèrent légèrement imbibé, pour mieux apprécier le savarin.

J’espère que cette recette vous aura plut et que vous n’aurez pas été effrayé par tout mon blabla.
Sur ce, bon Baba !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *