Le sommeil

Déculpabilisez de faire une sieste !
On garde à l’esprit que les siestes sont pour enfants mais en vérité, les Hommes politiques et militaires l’utilisent également.
Qd j’étais petite, je dormais mes 10h, j’étais une « grande dormeuse » , mais en grandissant j’ai diminué le temps au lit, par envie ou par stress, et je suis devenue une fatiguée constante. Je m’en rends compte mais je pense qu’il y a bcp de gens comme moi qui ne s’en rendent pas compte car ils compensent par de la sur-activité
Chaque humain est différent et même si les 8h conseillés dont essentiels pour certains, il faut sortie de cette sacro-sainte idée du sommeil. On dit aux nouvelles mères de suivre le même rythme de sommeil que leur nouveau né, ce qui prouve bien que l’on peut s’adapter.
Faites attention à vos temps de fatigue et d’éveil et questionnez vous sur votre rythme de sommeil. Ne vaudrait il mieux pas faire 20 min de sieste après manger plutôt que attendre 20 min face à son ordinateur que la fatigue se dissipe ?
Vous n’osez pas dormir au boulot ? Parlez-en à votre supérieur : vos collègues font des « poses clope », vous vous pouvez bien faire une pose sieste. Ou faites le discrètement comme tant d’autres. Même si vous ne le voyez pas, si vous y payez attention, vous remarquerez vos collègues dormir face à leur écran, dans leur voiture ou dans une salle de réunion par exemple. En Asie, c’est monnaie courante et normal d’entendre ronfler au bureau après le repas. Il faut légaliser cette sieste en Europe également.
Lisez donc un article sur le sommeil biphasique et déculpabilisez vis-à-vis de votre mode de sommeil. Si vous avez besoin d’une sieste avant manger, une autre après, une à 17h ou une à 6h si vous vous êtes levés tôt, n’hésitez pas ! 20 minutes ou 1h30, étudiez vous pour savoir de combien vous avez besoin et quand. L’adaptation à votre rythme idéal peut peut-être prendre 1 ou 2 mois selon votre corps, votre état et la différence entre votre sommeil initial et celui que vous pensez bon pour vous, mais battez-vous pour y arriver. Ça vous changera la vie, votre état physique et donc mental !
Pour les insomniaques également, une réadaptation de votre sommeil et une déculpabilisation vous aidera probablement plus que ces médicaments.
Bon courage et pensez aux bénéfices !

Les siestes préviendraient-elles les problèmes de dos?

Dans ce cours qui suit (que je vais traduire sous peut), le professeur décrit la manière dont les disques intervertebral se tassent durant la journée et se reforment lorsque l’on s’allonge et se détend. Faire des siestes permet donc de rétablir l’équilibre au sein de vos disques et d’après moi peuvent contribuer à les garder en bonne santé plus longtemps (référence Professeur Corvol).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *